Les expériences professionnelles de Hugues Lallemand

Hugues Lallemand

Publié le : 17 mai 20214 mins de lecture

Il est parfois nécessaire de s’inspirer du parcours de certaines personnes influentes pour pouvoir trouver la force de commencer sa carrière ou son parcours professionnel. En effet, les diverses expériences et vécus de ces personnes peuvent contribuer à motiver et aider plusieurs débutants sur leurs domaines respectifs. Parmi ces personnalités, il y a un homme qui se distingue dans le domaine du tourisme : Hugues Lallemand ..

Le parcours personnel

Durant son parcours personnel, Lallemand Hugues a eu deux diplômes différents. Le premier est un DESS en gestion des entreprises qu’il a obtenu à Paris IX Dauphine, tandis que le deuxième est un DEA en droit fiscal et finances publiques. Il a commencé à réaliser des projets de développement en construisant des dispensaires en Afrique centrale. Après cela, il s’est engagé dans l’armée en tant que parachutiste. Cette dernière expérience lui a fait réfléchir sur les problèmes socioéconomiques rencontrés par le pays. Il eut ensuite un travail dans un cabinet de communication des entreprises à Washington. Par la suite, il a intégré le programme Futuroscope sous la recommandation de René Monory, qui était le président du sénat à l’époque. Il affirme qu’il a trouvé du plaisir et de la joie en étant le manager des équipes de ce cabinet. Pour en savoir plus, consultez www.histoires-vraies.fr.

Expérience sur le tourisme

Si l’on va maintenant parler de son parcours sur le tourisme, on peut dire qu’il a été connu grâce à ce milieu. Il a passé 23 ans dans le développement du tourisme en tant que directeur de l’agence de créativité et d’attractivité de Poitou. Il a été sous la présidence de Jean Pierre Raffarin. Ensemble, ils ont essayé de promouvoir le tourisme dans la région, même si le Poitou n’avait pas de métropole et n’était pas industrialisé à l’époque. Pour cela, leur plus grand défi a été d’essayer d’implanter des offres de restaurations de découvertes et d’hébergements.

Indicateurs d’activité

Selon les propos de monsieur Hugues Lallemand, les indicateurs traditionnels de l’attractivité d’un territoire sont nombreux. On peut avoir pour cela les services publics, les taux de fiscalités la démographie ou aussi le revenu par habitant. Mais il affirme aussi que les dirigeants politiques et administratifs devraient mettre en place un système d’observation des projets existant sur les lieux. Les projets sont, selon ses dires, le vrai sens de la vie, du coup, un territoire se doit d’avoir des projets de développement pour ses alentours pour qu’il puisse continuer de vivre pleinement. Cela contribuera alors au développement des lieux et conduira peu à peu à plus d’activité touristique. Les projets qui seront pris en compte pour cela devraient alors respecter la nature, car dans le cas contraire, cela pourrait nuire à l’esthétique du territoire en question. Au contraire, le meilleur scénario saurait que le projet apporté améliore l’état de l’environnement dans les lieux en développant la biodiversité de la faune et de la flore encore disponible. Cela reste cependant un idéal, car ces conditions dépendront de la nature même du projet en question, qui pourrait ne pas être lié à la biodiversité.

Plan du site