Où pratiquer le rafting en France ?

Où pratiquer le rafting

Publié le : 25 février 20195 mins de lecture

Si vous aimez les sports aquatiques, vous connaissez sans doute la descente de rivière à bord d’un raft. Certains lieux privilégiés se prêtent, en France, à l’exercice d’une activité nautique qui procure des sensations fortes et laisse de beaux souvenirs.

Un lieu idéal : les gorges du Verdon

Certains secteurs se prêtent mieux que d’autres à la pratique du canoë ou du rafting. Les gorges du Verdon offrent un cadre parfait pour s’exercer à ce sport. Depuis le superbe lac de Sainte-Croix, le Verdon serpente, au fond de son ravin, sur plus de vingt kilomètres. Voilà un parcours assez long pour permettre aux amateurs de s’exercer autant qu’ils le souhaitent. Cette descente donne en outre l’occasion d’admirer les spectaculaires falaises au fond desquelles la rivière a creusé son lit. Et l’eau est réputée pour sa pureté cristalline et sa couleur turquoise. Au printemps ou au début de l’automne, la descente en rafting dans les gorges du Verdon est tout indiquée, du moins pour les sportifs. En effet, le niveau de l’eau est alors plus élevé.

D’autres endroits où pratiquer votre sport favori

Cette descente en radeau, vous pouvez la pratiquer sur d’autres rivières. Dans le Morvan, certains cours d’eau, comme le Chalaux, sont tout à fait adaptés à la pratique de ce sport nautique. Le cours souvent boisé de cette rivière permet de découvrir le parc naturel régional du Morvan. D’autres rivières de Haute-Savoie, comme la Dranse, offrent leurs rapides aux amateurs de frissons. S’ils en ont le temps, ils peuvent aussi contempler, entre deux rapides, un paysage de forêts très bucolique. Quant à l’Ubaye, dans les Alpes du Sud, elle roule des eaux agitées sur un parcours de 50 kilomètres. Au coeur d’un paysage rupestre, à la beauté préservée, vous pourrez descendre ce torrent tumultueux tous les jours. C’est tout de même au printemps, où le débit est encore plus rapide, que l’Ubaye devient un des paradis des rafteurs. D’autres régions encore, comme le Pays basque, se prêtent aussi à la pratique du rafting.

Des parcours adaptés

En fonction de votre niveau sportif, ou de vos attentes, vous pouvez choisir la descente en rafting dans les gorges du Verdon qui vous convient le mieux. Certains parcours sont accessibles à tous et se présentent comme une initiation à ce sport. Ils se déroulent alors sur des parties plus paisibles de la rivière. D’autres descentes affrontent les rapides et les passages tourmentés. Elles procurent des sensations plus fortes. Elles s’adressent à ceux qui ont déjà l’expérience de ce type de sport nautique. Si vous avez l’habitude de faire du sport et d’entretenir votre forme physique, ce type de descente est fait pour vous. Les poussées d’adrénaline sont garanties!

Des descentes bien préparées

Quel que soit le type de parcours choisi, vous monterez à bord de la même embarcation. Il ne s’agit pas d’un canoë, mais d’un grand radeau pneumatique, qui a donné son nom au sport. Très vaste, il peut accueillir jusqu’à huit ou dix personnes. Et aucune crainte de chavirer. Sa conception rend en effet ce radeau insubmersible. Une fois votre parcours choisi, vous serez pris en charge par des guides professionnels, compétents et chevronnés. Avant de prendre place avec vous à bord du raft, qu’il va diriger, le guide vous donne quelques conseils utiles. Ils portent d’abord sur la meilleure manière de ramer et de se tenir à bord du radeau. Ils comportent ensuite des consignes de sécurité. Vous apprendrez ainsi à faire, en chaque circonstance, les gestes adéquats. Par ailleurs, vous recevrez un matériel adapté à la descente que vous vous apprêtez à faire. On vous remettra ainsi une combinaison et des chaussures appropriés. Ainsi chaussé et habillé, vous ne craindrez pas l’eau. Car, vous vous en doutez, vous serez un peu aspergé au cours de la descente. D’indispensables équipements de sécurité vous seront également remis. Le casque peut vous protéger des chocs et, même si le radeau est très stable, le gilet de sauvetage est une précaution nécessaire. Vous ne partirez pas non plus sans avoir pris votre pagaie. Sans elle, il serait difficile de piloter l’embarcation. Malgré son caractère spectaculaire, ce sport se pratique donc dans les meilleures conditions de sécurité. Cependant, il est préférable d’avoir un âge minimum pour accomplir certains parcours. Cela s’explique aussi par le fait que chaque participant doit être en mesure d’aider au transport du radeau. Aussi calme que soit la descente, il est enfin impératif de savoir nager. Par ailleurs, certains parcours s’étendent sur une journée. Dans ce cas, il convient de prévoir un pique-nique et de toujours emporter de quoi se désaltérer. Et n’oubliez ni le chapeau ni la crème solaire.

Plan du site